ActualitésAmériqueAmérique du NordÉtats-Unis

Visiter la vallée de la Mort pour la première fois (Death Valley)

Visiter la vallée de la Mort pour la première fois, ce n’est pas visiter n’importe quel site naturel. Il faut s’y préparer un minimum car on est loin de toute trace de civilisation, en plein désert des Mojaves. Le milieu est en effet très hostile avec un air très sec et des températures pouvant devenir extrêmes, en été particulièrement alors que la haute saison touristique bât son plein. Il fait si chaud dans la Death Valley que les voyageurs finissent souvent par ne même plus sortir de leurs voitures alors que les randonnées sont spectaculaires et souvent inoubliables. C’est pour cela que nous avons exploré la vallée de la Mort en novembre pour profiter d’un climat plus doux lors d’un road trip dans l’ouest américain de 4 semaines. Une étape que tu peux retrouver ici en stories Instagram.

Visiter la vallée de la Mort en été, c’est l’erreur que nous avions faite la première fois, mais parfois on n’a pas le choix pour poser ses dates de vacances. Pour notre seconde exploration du désert, nous avons préféré venir en automne. On ne regrette rien sous les 20-25 degrés du beau soleil de novembre. On revient sur ce séjour en plein désert des Mojaves.

Au fait, nous c’est Franck et Richard. Nous sommes blogueurs voyageurs et explorons le monde en partageant nos récits inspirants, itinéraires, city guides, conseils pratiques et bons plans alternatifs avec vous depuis 2008 sur OneDayOneTravel. En savoir plus

Visiter la vallée de la Mort pour la première fois

Voici le plan de cet article sur la vallée de la Mort.

  1. Comment rejoindre la vallée de la Mort depuis Las Vegas ?
  2. Combien de jours visiter la vallée de la Mort ? Conseils pratiques
  3. Death Valley Junction : 1ère étape
  4. Point de vue incontournable de la vallée de la Mort : le Zabriskie Point
  5. S’aventurer sur une piste de 40 miles dans la vallée de la Mort : La West side road
  6. Badwater basin : le lac de sel le plus connu de la vallée de la Mort
  7. Artist’s drive : la route scénique à ne pas rater dans la vallée de la Mort
  8. Mesquite Sand Dunes : les dunes de sable les plus connues de la vallée de la Mort

Ce billet de blog fait partie d’un itinéraire dans l’ouest américain de 4 semaines où en partant de Denver dans le Colorado, nous avons rejoint Los Angeles en Californie en visitant de nombreux parcs naturels américains en traversant 5 états dont le Nevada et la Californie. Tu retrouveras tout le parcours et de nombreux conseils pratiques pour t’aider à voyager aux Etats-Unis dans l’article dédié au road trip.

Mais revenons à la vallée de la Mort avec notre carte interactive, histoire de se repérer, avant de te parler de notre séjour plus en détails. La vidéo vlog de cette étape est à retrouver dans le paragraphe 1.

Mais comment sommes-nous arrivés là ?

1. Comment rejoindre la vallée de la Mort depuis Las Vegas ?

Nous revenons d’un séjour à Las Vegas de 4 jours. Nous quittons l’animation de la ville progressivement en partant sur la route 160 en direction de la vallée de la Mort. 1e étape d’1 nuit à Pahrump au Saddle West hôtel & casino qui se situe à 63 miles de Las Vegas. Cette étape n’est pas obligatoire mais on a voulu y aller doucement et surtout faire des courses pour la suite de l’Aventure. Après Pahrump, les denrées deviennent rares.

La chambre double nous coûte 75 $ TTC la nuit sans les petits-déjeuners. Pas de réfrigérateur ni cafetière dans les chambres mais peu importe. C’est la literie le plus important et la propreté. La chambre n°231 dans laquelle nous avons séjourné est située au calme dans le bâtiment E. On te la conseille. Si tu voyages en famille, la piscine en contrebas de la chambre est particulièrement appréciable.

Le lendemain, nous empruntons la route 190 W côté Californie jusqu’à la Death Valley Junction qui se situe dans la Armagosa Valley. Et là, notre Aventure dans la vallée de Mort commence vraiment !

La vallée de la Mort en vidéo.

Suis-nous sur YouTube

Tu penses quoi de ce vlog vidéo ?

C’est le 9e épisode de notre série tournée dans l’ouest américain entre Denver et Los Angeles. N’hésite pas à nous rejoindre sur YouTube pour retrouver tous les épisodes de la playlist de notre road trip dans l’ouest américain.

2. Combien de jours visiter la vallée de la Mort ? Conseils pratiques

La vallée de la Mort est un immense désert de 7800 km². On pourrait y rester une vie entière pour tout explorer ! 2 ou 3 jours restent l’idéal.

Impossible de tout voir donc mais en suivant le parcours de 48 h qu’on va te décrire, tu arriveras à voir quand même les principaux spots naturels incontournables et même un petit peu plus.

Et nous réussissons du coup en 48 heures à nous rendre compte parfaitement de la diversité des paysages de la vallée de la Mort, de la richesse de sa faune et de sa flore. Le parcours permet de profiter de pas mal de points de vue très différents sur la vallée et ses subtilités géologiques. En automne, on peut en plus partir en randonner sans cuire ^^

Côté routes, elles sont extrêmement rares mais les quelques routes principales qui traversent le désert sont parfaitement asphaltées et possèdent des parkings aménagés près des principales curiosités géologiques.

Si tu loues comme nous un véhicule tout terrain, l’accès à certaines pistes te permettent de te perdre un peu plus dans la Death Valley. Dans tous les cas, on ne part pas dans le désert de la vallée de la Mort sans savoir où on va. Sache que le hors piste est interdit dans tout le parc national contrairement à Moab en Utah. Le GPS est indispensable voire l’application gratuite maps.me qui permet de te repérer en voiture mais aussi à pied. L’application fonctionne aussi sans aucun réseau. Une situation qui arrive bien sûr en permanence dans la vallée de la Mort.

Tu peux aussi télécharger l’application gratuite maps.me (lien Google Play) ou maps.me (lien itunes) qui, même en mode avion, permet de te repérer partout dans le monde. Tu peux t’en servir comme GPS de randonnée mais aussi en voiture. Nous, on l’utilise partout !

Prévoir aussi de quoi boire et manger en journée, une trousse de premier secours, casquette et crème solaire et toujours avoir un œil sur la jauge de carburant car les stations essence sont extrêmement rares dans le désert.

3. Death Valley Junction : 1ère étape

Depuis Pahrump, nous atteignons Armagosa Valley ou l’entrée de la vallée de la Mort. D’ailleurs, au croisement, on a l’impression de jouer dans un vieux western américain. Tout n’est que sable et poussière par ici sauf un établissement au doux nom d’Amargosa Opera House and Hôtel.

La propriétaire Marta Becket (décédée en 2017), chanteuse d’opéra, proposa pendant toute sa vie des concerts d’opéra dans cette vieille hacienda. Un établissement devenu célèbre avec les années. Nous y avions dormi lorsque nous avions visité la vallée de la Mort pour la première fois il y a 13 ans. Aujourd’hui, l’établissement est malheureusement complet mais n’hésite pas à aller sur booking pour voir les disponibilités et les tarifs qui évoluent bien sûr en fonction de la saison.

Du coup, nous avons dû trouver un autre établissement. Non loin, à la frontière entre le Nevada et la Californie, nous dormons au Long Street Inn Casino. C’est un bon spot qui permet d’aller visiter une première partie de la vallée de la Mort incluant Zabriskie Point, Badwater basin et Artist’s drive dont on te reparle juste en-dessous. Nous avons payé 116 € TTC pour une chambre double avec lit king size, balcon et climatisation. Le wifi est inclus mais pas les petits-déjeuners. Mention spéciale pour l’accueil avec le sourire et notre enregistrement à l’hôtel très rapide.

  • Bon à savoir : le Long Street Inn Casino possède 2 restaurants dont une brasserie qui sert de bons burgers et des salades. Le second restaurant est un steak house avec une ambiance plus fancy.

À 13 miles de l’hôtel par la 190 se trouve Dante’s view, un point de vue exceptionnel à ne pas rater sur la vallée de la Mort. C’est peut-être bien le seul panorama où on arrive à avoir une vision de l’ensemble du terrain de jeu qui nous attend pour la suite. Top de commencer par cette excursion.

Attention, la route grimpe fortement et en lacets sur sa dernière partie. Elle est d’ailleurs interdite aux camping-cars. Sur les 200 derniers mètres, on jouit au fur et à mesure que l’on grimpe d’une vue à 360 degrés sur la vallée de la Mort. A l’arrivée au petit parking, quel spectacle ! On arrive même à apercevoir le site de Badwater ou le point le plus bas du nord du continent américain, avec son lac de sel asséché.

4. Point de vue incontournable de la vallée de la Mort : le Zabriskie Point

Le lendemain matin, nous nous lançons depuis notre hôtel sur la route CA127 puis la 190 qui est l’une des routes principales qui traverse le parc national de la vallée de la Mort. Nous atteignons le site de Zabriskie Point en 45 min après 53 km parcourus.

Zabriskie Point est l’un des spots les plus photographiés de la vallée de la Mort. On peut passer des heures sur place en partant en randonnée dans les montagnes ou préférer comme nous le point de vue classique et facilement accessible depuis le parking pour profiter ensuite plus pleinement de la journée.

5. S’aventurer sur une piste de 40 miles dans la vallée de la Mort : La West side road

Voilà une idée que tu ne retrouveras pas dans tous les guides et blogs de voyage !

Et pourtant cette piste est le seul moyen de visiter Badwater basin et l’Artist’s drive en réalisant une boucle sur 1 journée. L’occasion de découvrir d’autres spots hors des sentiers habituels en même temps.

Après Zabriskie Point, la route 190 rencontre la fameuse route CA178 baptisée Badwater road.

À l’intersection sont implantés l’hôtel historique The Inn at Death Valley depuis 1927, The Ranch at Death Valley ouvert en 1933 avec ses 224 chambres mais aussi le New Inn Casitas et ses 22 cabins disposées à l’ombre des palmiers et enfin le Fiddlers’ Campground pour les campeurs.

Les 4 établissements font en fait partie de The Oasis at Death Valley près de Furnace Creek ou autrement dit le seul oasis de la vallée de la Mort. Nous sommes alors à 120 miles (193 km) au nord-ouest de Las Vegas et à 275 miles (442 km) au nord-est de Los Angeles. À cause de cet éloignement, les prix s’en ressentent. C’est pourquoi nous avons choisi de ne pas dormir ici et avons préféré faire 1 h de route supplémentaire pour rejoindre la fameuse intersection depuis notre hôtel.

Bon à savoir : Station service ouverte sur zone. Tarifs hors de prix évidemment.

Au bout de 7,7 km et 7 minutes de route sur la CA178, on croise d’abord la sortie de l’Artist’s drive sur la gauche puis on tombe 2 km plus tard sur la West side road qui part sur la droite. Une piste parfaite de 40 miles (64 km) pour plonger dans l’immensité désertique de la vallée de la Mort et pourquoi pas rencontrer un coyote ^^

On se retrouve totalement seuls sur une piste qui permet pourtant de profiter de divers spots très sympa dont un point de vue différent sur le lac de sel mais aussi d’anciennes citernes rouillées et d’autres vestiges d’un passé pas si lointain d’une ancienne mine de Borax.

La piste est uniquement accessible aux SUV et aux véhicules tout-terrain. L’état de la piste passe de caillasses concassées à un sol plus sablonneux voire rocailleux par endroit. Pas de difficultés majeures à condition de posséder un véhicule adéquate. Une piste quand même à éviter sous la pluie.

Une piste en bon état globalement mais on a quand même roulé sur des miles de piste ondulée. Ce qui peut-être très drôle mais pas forcément très confortable. C’est là où t’es content d’avoir loué un beau SUV Mercedes pour ton road trip aux USA ! Merci Sixt !

La fin de la piste rejoint la Badwater road non loin de la Ashford Junction. Prends sur la gauche pour finir ta boucle en direction de l’intersection avec la 190. En route, tu peux alors en profiter pour faire un arrêt au Badwater basin puis emprunter l’Artist’s drive dont tu trouveras l’accès un peu plus loin sur ta droite.

6. Badwater basin : le lac de sel le plus connu de la vallée de la Mort

Il s’agit du lit de sel d’un lac asséché qui semble sorti de nul part. Il ne s’agit pas de neige mais bien de sel ^^ On adore ce genre de site naturel insolite.

Une aire de repos et un sentier aménagé ont été installés depuis notre précédent passage. Très pratique. N’oublie pas de lever la tête derrière toi face à la montagne pour repérer le panneau « Sea Level ». Tu réaliseras seulement à ce moment là ce que ça donne de se retrouver soudainement à -85,5m sous le niveau de la mer !

7. Artist’s drive : la route scénique à ne pas rater dans la vallée de la Mort

C’est une route scénique asphaltée et en boucle que l’on emprunte depuis la CA178. Elle est relativement courte pour la région (14,5 km ou 9 miles) mais intense car nous serpentons au beau milieu d’un monde minéral multicolore qui évolue de façon spectaculaire à chaque virage. La variété de montagnes aux multiples couleurs est vraiment impressionnante, surtout sur le site de l’Artist’s Palette.

Un site qu’on te conseille de venir visiter au coucher du soleil. On est arrivé un peu tard ce jour là donc on y est retourné le lendemain matin. Le spectacle en vaut vraiment la peine.

8. Mesquite Sand Dunes : les dunes de sable les plus connues de la vallée de la Mort

Le lendemain matin, nous sommes donc repartis sur l’Artist’s drive puis avons repris la 190 en direction de notre hébergement suivant, le premier en Californie : le Panamint Springs resort. Une très bonne adresse qui permet de rejoindre Los Angeles dans la journée et qui se situe à 45 minutes de route (53 km) de Mesquite Sand Dunes.

L’établissement possède des chambres qui se situent un peu en hauteur derrière le restaurant et la station service (l’une des rares de la vallée de la Mort). Il y a aussi de l’autre côté de la route et en contrebas des petits chalets. On te conseille la cabin 19 pour 2 personnes (113€/nuit avec petit-déjeuner et wifi) qui est en bout de bâtisse. L’intérieur est tout en bois, assez étroit mais mignon avec un lit Queen size, 1 douche, wc et évier. Idéal pour 1 nuit mais pas 2 car la chambre ne dispose d’aucun espace de rangement. On aime la terrasse extérieure. On n’aime pas le radiateur souffleur.

Enfin, le petit-déjeuner est bon et propose des gaufres, du pain brioché, des fruits et du café. Pas mal pour un établissement perdu au milieu de nul part !

Sache que tu peux aussi planter ta tente ou garer ton camping-car dans le domaine. L’ambiance est plutôt sympa et le décor est digne de la série Breaking Bad.

Enfin, sache que le check in et le check out ont lieu à la station service. Pas si évident si on ne le sait pas !

Sur la route depuis notre précédent hôtel, le Long Street Inn Casino, nous faisons quelques belles photos sur les aires dédiées comme à Salt creek et son sentier aménagé le long de l’un des rares points d’eau du désert. Nous arrivons à notre spot du jour, les Mesquite Sand Dunes. Un site naturel incontournable de la vallée de la Mort qui possède des dunes de sable pouvant atteindre 30 m de haut. Le site idéal pour profiter de notre dernier coucher de soleil sur la Death Valley !

En novembre, les journées sont assez courtes car le spectacle a lieu vers 16h30. C’est un inconvénient car on a moins de temps pour explorer de jour la vallée de la Mort mais l’avantage est que l’air est beaucoup plus respirable qu’en été. Les températures tournent autour de 22 degrés en journée. C’est juste parfait pour randonner dans les dunes de sable.

Après une bonne nuit au Panamint Springs resort, nous reprenons la route 190 W en direction de Los Angeles. On grimpe puis on longe des salines. À Olancha, on rejoint la route 395 puis on prend la route 14 S vers Los Angeles. Les routes désertes laissent petit à petit place à d’énormes infrastructures routières. Le retour à la civilisation est proche.

En conclusion de ce séjour dans la vallée de la Mort,

La Death Valley ou vallée de la Mort, c’est bien plus qu’une simple étape lors d’un road trip dans l’ouest américain. Nous l’avons vu déjà avec le climat et les températures qui peuvent vite s’affoler, surtout en été, et enfin l’immensité des espaces sans âmes que l’on traverse. Mieux vaut d’ailleurs bien gérer sa consommation d’essence car les stations de ravitaillement sont extrêmement rares et préfère visiter la vallée de la Mort aux inter-saisons comme nous à l’automne. 48 à 72 heures sur place en 2 ou 3 étapes restent définitivement l’idéal si on veut profiter de son road trip au maximum.

Prochaine et dernière étape de ce road trip dans l’ouest américain : Los Angeles ou la ville des Anges. Nous allons y passer 4 jours entre visites incontournables mais aussi hors des sentiers habituels. Une nouvelle et dernière étape de notre road trip dans l’ouest américain qui sera à retrouver très bientôt sur notre blog voyage OneDayOneTravel.

Road trip dans l’ouest américain, l’article

Étape précédente : Séjour à Las Vegas

Prochaine étape : Visiter Los Angeles (article à venir)

Tu peux nous rejoindre sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Instagram où nous partageons nos voyages en direct. En vidéo, c’est aussi sur YouTube. Pour ne rien perdre de notre actualité, inscris-toi à notre newsletter. Et si tu as des questions relatives à ce billet de blog voyage, on se retrouve ci-dessous dans la barre de commentaires et aussi sur notre forum Facebook.

Ce road trip dans l’ouest américain a été réalisé en collaboration avec l’agence de location de voitures Sixt dans le cadre de création de contenus. Ce partenariat n’enlève en rien notre liberté de de parole.

Tags

Franck et Richard

Nous sommes Franck et Richard, les auteurs de ce blog voyage. Nous voyageons autour du monde et partageons ici nos expériences de voyageurs indépendants. Préparez vos vacances et évadez-vous toute l'année avec nos carnets de voyages, conseils aux voyageurs et vidéos de voyages. Explorez le monde avec nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page