ActualitésÉtats-UnisNew YorkTop

TOP 10 des activités et visites incontournables à New York

Voici le Top 10 des activités et visites incontournables à New York et de ses 5 boroughs réalisé suite à notre premier voyage de 10 jours dans la Big Apple en septembre 2019. Entre incontournables et nouveautés, on te donne un maximum d’idées pour bien visiter New York, notamment avec des visites guidées mais pas que. Nous n’avons évidemment pas eu le temps de visiter tous les quartiers et de tout tester mais nous reviendrons. C’est certain ! New York est en plus une ville en perpétuelle mutation et qui invite donc à ce qu’on retourne lui rendre visite régulièrement.

Au fait, nous c’est Franck et Richard. Nous sommes blogueurs voyageurs et explorons le monde en partageant nos récits inspirants, itinéraires, city guides, conseils pratiques et bons plans alternatifs avec vous depuis 2008 sur OneDayOneTravel. En savoir plus

Voici le sommaire de notre Top 10 des activités et visites incontournables à New York.

  1. Top of the Rock ou le rooftop incontournable offrant la meilleure vue sur les toits de New York
  2. Visiter l’Empire State building de jour et de nuit
  3. Visiter Central Park à pied ou à vélo ? Que voir à Central Park ?
  4. Visite guidée d’Harlem
  5. Visite guidée de Brooklyn à vélo
  6. Visiter le mémorial, le musée du 11 septembre et l’Oculus
  7. SoHo, Greenwich Village et Meatpacking district, 3 quartiers de Manhattan à explorer en visite guidée
  8. Visiter le musée d’Ellis island et la statue de la Liberté
  9. Visite de Bushwick et Williamsburg entre Street art et culture hipster
  10. Visiter la High Line de New York et The Vessel, la nouvelle attraction de Manhattan

BONUS : Survoler New York en hélicoptère

TOP 10 des activités et visites incontournables à New York

Avant de démarrer notre TOP 10, sache que nous avons beaucoup utilisé avant le voyage et pendant notre séjour à New York, le guide d’Alexandre Vendé très pratique : GO New York.

Lire aussi : Où dormir à New York ? Nos conseils

Visiter New York pour la première fois : Conseils et astuces

New York en 2 minutes en vidéo !

Suis-nous sur YouTube

1. Top of the Rock ou le rooftop incontournable offrant la meilleure vue sur les toits de New York

Suis-nous sur YouTube

Les points de vue sont nombreux dans Manhattan notamment lorsqu’on monte dans les étages des gratte-ciel de la Big Apple. Et en plus ça permet toujours de mieux se repérer ensuite pour ses visites à New York. L’Empire State building et son rooftop est bien sûr le plus connu d’entre tous (on en reparle juste après), mais c’est bien l’observatoire qui se situe au sommet du Rockefeller Center (construction : 1933) et que l’on appelle le Top of the Rock qui offre la plus belle vue sur les tours de Manhattan et le poumon vert de New York, Central Park. En effet, depuis l’observatoire du 70e étage du Top of the Rock, on profite de la vue mythique sur New York que l’on retrouve dans beaucoup de films et séries.

La vue à 360 degrés depuis la plateforme du Top of the Rock est vraiment spectaculaire et inoubliable même si l’observatoire est très fréquenté notamment au moment du coucher du soleil. C’est pourtant le meilleur moment de la journée pour profiter de la vue panoramique mythique sur toute la ville de New York. Lorsque le ciel vire au pourpre et que les buildings commencent à scintiller, le panorama en est renversant. C’est tellement romantique.

Voilà pour l’image de carte postale idyllique mais il y a du monde. Pour profiter au mieux de la vue, on te conseille d’acheter le city pass New York que l’on détaillera dans notre futur billet de blog sur comment visiter New York pour la première fois puis, une fois sur place, de te rendre au sous-sol de la tour quelques heures avant ta visite afin de réserver aux bornes automatiques ton créneau de visite pour le soir.

C’est le système que la direction a été obligée de mettre en place pour gérer au mieux le flot incessant de touristes. Pour profiter au mieux du spectacle, prévois ta visite environ 1 heure avant le coucher du soleil. Rends-toi directement au guichet si tu veux acheter ton billet d’entrée sur place mais tu seras aussi obligé de revenir plus tard en ayant bloqué un créneau à l’avance.

  • Cette visite vendue à l’unité aux prix de 38$/adulte, 32$/enfant et 36$/senior est incluse dans le city pass New York.
  • Acheter les billets à l’unité en ligne ou acheter d’autres forfaits.
  • Tour de 260 m de hauteur et 70 étages
  • 30 Rockefeller Plaza, Manhattan, New York
  • Horaires d’ouverture : Tous les jours de 08h à 00h30

2. Visiter l’Empire State building de jour et de nuit

Les visites à New York sont très nombreuses mais la visite de l’Empire State building reste évidemment un incontournable lorsqu’on visite New York pour la première fois particulièrement.

Nous avons adoré la mise en scène dès notre arrivée dans la tour qui nous rappelle tout le long d’un parcours d’abord la construction de la tour qui après seulement 2 ans de travaux a ouvert ses portes en mai 1931 mais aussi la filmographie de la tour. De King Kong à Independance Day, de Gossip Girl à La Mort aux trousses, de Taxi driver à Superman II ou encore de Kramer contre Kramer à Quand Harry rencontre Sally, la liste de films tournés en partie à l’Empire State building est presque sans fin.

Et puis, vient le moment tant attendu de monter dans l’ascenseur. Direction le 86e étage. On te laisse la surprise de ce qu’il peut se passer pendant l’ascension qui se fait en fait en 2 temps avec un premier stop au 80e étage. Les portes s’ouvrent enfin. On se dirige vers les grandes baies vitrées pour profiter de la vue. L’occasion de prendre quelques belles photos. La vue est époustouflante !

Mais la visite ne s’arrête pas là. Nous prenons ensuite le 2e ascenseur qui nous permet d’arriver au 86e étage. Beaucoup d’émotions lorsqu’on arrive à la plateforme dominée par sa célèbre antenne. La cession photos peut alors commencer !

Visiter l’Empire State building plutôt 2 fois qu’1 !

Avec le City Pass New York, on peut profiter de la vue depuis l’observatoire du 86ème étage de l’Empire State building 2 fois dans la même journée, avec un second passage après 20h. La vue à 360 degrés sur la ville est dingue de nuit aussi. On se rend compte encore à quel point New York est immense.

Nous n’avons pas du tout fait la queue aussi bien en début d’après-midi pour notre première visite de l’Empire State building que le soir.

  • Cette visite vendue à l’unité aux prix de 38$/adulte, 32$/enfant et 36$/senior est incluse dans le city pass New York.
  • Acheter les billets coupe file en ligne.
  • Tour de 381 m de hauteur et 102 étages
  • 20 W 34th St, Manhattan, New York
  • Horaires d’ouverture : Tous les jours de 08h à 02h00

3. Visiter Central Park à pied ou à vélo ? Que voir à Central Park ?

Central Park et ses 20 000 arbres ont évidemment toute leur place dans ce TOP 10 des activités et visites incontournables à New York. Le poumon vert de New York comme on le surnomme se situe au cœur de Manhattan entre l’Upper East Side et l’Upper West Side. Ouvert depuis 1873 après 13 ans de travaux, le parc est délimité par la 110th St North, la 8th Ave West, la 59th St South et la 5th Ave East. D’une superficie de 341 hectares, long de 4 km et large de 800 m, Central Park est le paradis des sportifs mais aussi des familles, des jeunes et des amoureux.

Visite guidée à vélo de Central Park, en vidéo !

Suis-nous sur YouTube

Central Park est vraiment immense. Il est parcouru par une boucle aménagée de 9,7 km de long pour les piétons et les vélos qui en fait le tour dans le sens inverse des aiguilles d’une montre. En effet, aucun véhicule n’est autorisé dans le parc. On y croisera néanmoins quelques calèches et pousse-pousse hors de prix qui partent de l’entrée sud.

Visiter Central Park à pied ou à vélo ?

Nous avons visité Central Park à pied et à vélo. 2 regards bien différents et complémentaires à la fois. Le parc est tellement grand que la meilleure option est de parcourir les grandes distances à vélo et de le garer pour profiter des différents spots à pied. En effet, la plupart des accès est réservé aux piétons. C’est d’ailleurs comme cela qu’on se baladait à Central Park historiquement mais en calèche.

On découvre alors de grandes pelouses comme Sheep Meadow où les new-yorkais viennent profiter du soleil en se relaxant ou pratiquer leurs sports favoris, mais Central Park, c’est bien plus que ça !

On peut visiter Central Park par ses propres moyens en louant un vélo dans l’une des boutiques qui se trouvent à proximité du parc côté sud et nord ou participer à une visite guidée pour en savoir encore plus sur l’histoire du parc et de Manhattan. Nous avons exploré le poumon vert de New York à vélo au cours d’une visite guidée de l’agence New York en français.

L’occasion d’en apprendre plus sur ce parc pas comme les autres cher au cœur des new-yorkais. Un parc qui abrite bien des trésors que notre guide francophone du jour Pierre-Emmanuel nous a fait découvrir en partie.

La visite de 3h30 démarre par le sud de Central Park. Après quelques coups de pédale, nous arrivons rapidement sur un premier spot qui nous permet de découvrir les tours de Manhattan dominant la végétation luxuriante de cette zone du parc depuis un rocher qui surplombe un plan d’eau et une fête foraine. Un espace qui se transforme en patinoire l’hiver. Ça nous rappelle tellement Montréal qu’on a déjà eu la chance de visiter aux 4 saisons. Une ville aux multiples visages là aussi.

La vue sur les 2 tours géantes encore en construction en octobre 2019 est impressionnante. La Tour 432 Park et ses 425,5 m de hauteur et la Tour 111 W 57th St et ses 435 m de hauteur vont devenir les 2e et 3e plus hautes tours de new York après la tour One World Observatory et ses 541 mètres de haut ouverte depuis 2014. La tour de l’Empire State building et ses 381 m de hauteur est toujours impressionnant mais rétrogradée dans le classement des plus hautes tours de New York.

Pour revenir à Central Park, c’est l’occasion de te dire ici qu’entre 1858 et 1873, on a utilisé plus de poudre à dynamite que pendant la guerre de sécession pour modeler les reliefs du parc. Les points d’eau par exemple qui ont l’air si naturels sont artificiels. D’ailleurs, c’est grâce au grand réservoir que l’on découvre en dernière partie de visite que tous les plans d’eau sont alimentés. Les années sont passées et on a du coup vraiment l’impression que tout est naturel.

Central Park abrite aussi un zoo. Juste à côté, ne rate pas une horloge historique, la Delacorte Clock, dont les aiguilles tournent à l’envers et qui est toujours en retard. Dans une ville où tout est réglé comme du papier à musique, on se permet quelques écarts comme cette horloge à Central Park. Si tu arrives devant l’horloge à heure fixe, tu auras le droit à une comptine. Une comptine qui change chaque jour.

Notre matinée cyclotourisme se poursuit en empruntant la boucle qui fait le tour de Central Park en direction de la terrasse Bethesda. Quelle arrivée pleine d’émotions devant la fontaine centrale dominée par l’Ange des Eaux, principal chef-d’oeuvre du bassin.

Les arcades de la terrasse de Bethesda sont stupéfiantes. Il faut absolument lever les yeux au plafond pour en admirer les subtilités : le Minton Tile Ceiling. Tu auras certainement comme nous l’occasion d’assister à la représentation de musiciens locaux dans les arcades. L’acoustique est juste dingue !

En traversant les arcades, on tombe sur la Mall, une promenade longue de 500 m qui est la seule ligne droite du parc. Certaines scènes de films cultes ont été tournées ici. On te laisse trouver lesquelles.

Après quelques centaines de mètres parcourus à vélo, nous nous arrêtons à nouveau au Strawberry Fields (72nd St W) qui est un célèbre monument du parc dédié à la mémoire de John Lennon (W 72nd St) qui s’est fait assassiné dans le quartier, au pied de chez lui. Sa femme Yoko Ono vit toujours juste à côté de ce mémorial où les chanteurs anonymes se succèdent toute la journée, guitare à la main, interprétant les mythiques refrains de l’artiste au répertoire inoubliable.

On enfourche à nouveau nos vélos et nous voilà quelques instants plus tard au Sheep Meadow où chacun s’adonne à son activité préférée, de la séance bronzage à la partie de baseball. 42 hectares de pelouses occupées par des moutons jusque dans les années 1930. Décidément, Central Park nous fait voyager dans le temps !

Nous arrivons ensuite non loin de la 75e rue au Conservatory waters ou le coin préféré de nombreux enfants. Son lac est très apprécié car on peut y louer des bateaux téléguidés mais aussi se prendre en photo depuis 1959 devant une statue d’Alice au Pays des Merveilles sculptée par l’artiste José de Creeft. Beaucoup d’adultes aiment aussi.

On passe ensuite près du Belvedere Castle ou belvédère du château de Central Park. On aime l’ambiance et la vue sur le plan d’eau et ses tortues. Et en plus, un charmant jardin anglais en hommage à Shakespeare se situe juste à côté. On a pu le découvrir en y retournant à pied l’après-midi même.

Place en suite aux immenses pelouses de The Great Lawn, à The Obelisk ou encore au Metropolitan Museum of Art (lien pour acheter son billet coupe file) qui est l’un des plus grands musées d’art au monde. On est arrivé au niveau de la 82e rue. Juste à côté, ne rate pas la visite du musée Guggenheim (1071 5th Ave).

Passée la 86e St, on arrive au Jacqueline Kennedy Onassis Reservoir et ses 43 ha d’eau. Un paradis pour la faune et la flore et une énorme réserve d’eau qui ne sert plus qu’à irriguer Central Park et ses bassins. Une petite pause photos s’impose.

Nous poursuivons notre route à vélo en direction du nord. Le temps passe si vite. Nous passons à côté du Conservatory Garden, le seul jardin à la française de Central Park. Très fleuri, c’est un havre de paix ombragé et à taille humaine qui invite au ressourcement et à l’inspiration. Nous y sommes retournés à pied après une pause déjeuner bien méritée juste en face au restaurant du musée del Barrio.

Nous terminons notre visite guidée de Central Park à vélo en longeant tranquillement le Harlem Meer qui est le dernier point d’eau du parc avant de rejoindre la 110th St appelée aussi Central Park North et de rendre nos vélos.

Réserve ici ta visite guidée de Central Park à vélo

  • Pour déjeuner à Central Park, Pierre-Emmanuel te conseille The Loeb Boathouse qui est un agréable restaurant au bord de The Lake (possibilité de louer une barque). Localisation : E 72nd Street & Park Drive North.

Dans les alentours :

  • Levain Bakery  : les meilleurs cookies de la ville y sont préparés. Localisation : Angle de la 167th W et 74th St
  • Shake Shack : Incontestablement l’un des meilleurs fast-foods de New York. Rends-toi au 366th Columbus Ave.

4. Visite guidée d’Harlem

New York, une ville aux 1000 facettes.

Encore une belle journée passée dans la Grosse Pomme. Une journée qui commence tôt à Times Square presque désert, et qui en un coup de métro se poursuit quelques minutes plus tard dans le quartier d’Harlem. Là commence notre visite guidée avec Frédéric, l’un des autres guides de l’agence New York en français.

Et si on démarrait la visite guidée d’Harlem en vidéo ?

Suis-nous sur YouTube

Haarlem, a été édifié comme Nouvelle Amsterdam (nom d’origine de New York) par les hollandais. Au XIXe siècle, c’est là où les gens riches venaient prendre l’air à la campagne. Le quartier a bien changé depuis.

S’il y a quelques années, Harlem était trop dangereux pour s’y promener (trafic de drogues, guerre des gangs), on s’y balade aujourd’hui sans aucun sentiment d’insécurité. On évitera quand même East Harlem surtout la nuit.

Lors de notre visite guidée, on va se concentrer sur Central Harlem puis nous partirons vers l’ouest pour finir à la prestigieuse université de Columbia. On peut aussi venir le dimanche matin dans le quartier pour assister à une messe gospel par exemple à la First Corinthian Baptist Church. Cette église est connue pour célébrer des messes avec chants Gospel. Un conseil : Assiste au premier office, à 7 h 30 le dimanche, pour éviter les hordes de touristes. L’adresse : 1912 Adam Clayton Powell Jr Blvd.

On découvre au fil des heures un quartier à l’histoire riche en anecdotes. Effectivement Harlem a connu plusieurs périodes, certaines difficiles et d’autres plus gaies comme l’Harlem Renaissance entre les 2 guerres mondiales.

Devenu berceau de la musique noire afro-américaine avec les clubs de jazz dans les années 1920 (Louis Armstrong, Duke Ellington, …) mais aussi au travers du hip-hop, Harlem a tant à nous dévoiler. Nous réalisons que nous suivons les pas d’illustres musiciens lors de cette visite guidée d’Harlem. Plusieurs artistes de renommée internationale ont d’ailleurs performé dans la célèbre salle de spectacle Apollo Theater, aujourd’hui incontournable lorsqu’on visite Harlem. Michael Jackson, Stevie Wonder ou encore Aretha Franklin ont chanté ici. On te laisse retrouver leurs plaques et celles de bien d’autres artistes au succès planétaire fixés au sol, juste devant le théâtre.

Aujourd’hui encore, on peut assister à des concerts comme ceux de Bruno Mars ou des Red Hot Chili Peppers. On te conseille l’Amateur night qui a lieu tous les mercredis et où le public vote pour le meilleur chanteur de la soirée. Tous ceux qui ont leur nom gravé dans le sol ont tous remporté ce concours.

Harlem, un borough de new York chargé d’histoire, une histoire racontée aussi au travers des murales dispersées dans le quartier. La fresque Planet Harlem révèle bien un street art engagé qui évolue avec le temps. Obama n’était évidemment pas présent dans la première version de l’œuvre.

Un peu plus tard lors de la visite, à l’intersection des 5th Av et 126th St, on tombe sur une autre fresque pleine de sens là encore. La peinture murale Zulu Nation est un triptyque qui présente les 4 éléments du hip-hop, à savoir l’Emceeing, le DeeJaying, le Grafitti et le Break Dancing.

Lors de la visite guidée d’Harlem, on passe devant le célèbre Sylvia’s restaurant. Une institution ouverte en 1962 qui propose des plats typiques aux influences caribéennes. Tout est frit. Ce n’est pas forcément très fin mais l’adresse est devenue un must. Obama, Beyonce, les Clinton ou encore tout ceux qui ont défendu la cause afro-américaine y ont déjeuné.

Car oui, tout a démarré à Harlem. C’est en 1955 que Rosa Parks en montant à l’avant d’un bus (c’était interdit à l’époque) a décidé de défier tous les autres passagers mais se retrouva vite en case prison. Le pasteur Martin Luther King Jr s’indigne face à cette affaire et décide de faire évoluer les mentalités et les lois pour la déségrégation d’abord à la mairie puis à Washington le 28 août 1963 où 200 000 personnes l’accompagnent. Son message : « I have a dream … » retentit alors.

Celui du prêcheur Malcolm X est quant à lui totalement à l’encontre du discours de Martin Luther King Jr. en affirmant que «  les noirs et les blancs ne s’entendront jamais ». Au moins au départ car, après un pèlerinage à la Mecque, il revient sur ces mots en déclarant que « les couleurs de peau n’importent finalement pas ». Un revirement de pensée total qui ne plait pas à certains. Il finira par être assassiné le 21 février 1965.

Nous arrivons dans la ruelle typique et résidentielle d’Astor row qui est en fait la 130e St. L’ambiance est tranquille. On a l’impression d’être encore une fois à Montréal avec ses maisons typiques de la région du continent nord-américain et ses porches en bois ou encore dans le sud des États-Unis. Cette rue a bien sûr une histoire. En effet, les maisons ont toutes été bâties en 1883 par un certain Charles Buek. 3 ans de travaux sur les terres de John Jacob Astor qui a acheté en 1844 la propriété pour la modique somme de 10 000 $ auront été nécessaire. T’imagines la sacrée plus-value depuis !

À Harlem, on peut aussi faire des rencontres imprévues et touchantes comme avec ce vieil homme rencontré dans la rue au hasard de notre visite guidée. Originaire du Bélize, il vit depuis 50 ans à Harlem. Nous apprenons qu’il est ancien combattant au Vietnam et qu’il s’est pris pas moins de 9 balles dont 1 dont la gorge. Il n’arrive plus à communiquer correctement. Une histoire et une rencontre émouvantes tu l’imagines bien.

La statue et le mémorial d’Harriet Tubman valent aussi une petite explication. Harriet Tubman est une femme noirée née dans le Maryland en 1821 qui décida de s’échapper des champs de coton. 300 km à pied plus tard, elle se retrouve à New York. C’est là que son militantisme en faveur de l’abolition de l’esclavage afro-américain débute. Grâce à elle, de nombreux esclaves réussirent à s’échapper des plantations pendant des années. Elle se fit surnommer la Moïse noire. Une femme au destin exceptionnel. Un film, Harriet, sort d’ailleurs sur elle le 1er novembre 2019.

Enfin, Harlem, tu l’auras compris est un arrondissement complexe de New York City qui a beaucoup évolué et qui va encore beaucoup évoluer dans les années à venir. Un borough qui ne s’ouvre pas facilement d’où l’intérêt de participer à une visite guidée pour le l’appréhender.

Une visite guidée qui se termine à la prestigieuse université de Columbia après un joli point de vue sur le quartier que nous avons exploré. L’université fait partie des plus réputées au monde avec Stanford, Harvard et Princeton. 4 domaines sont très réputés comme la médecine, le droit, le business et le journalisme. La ville de New York a grandi avec l’université de Columbia tout comme les États-Unis et le monde. 34 chefs d’état dont Barrack Obama sont sortis de la très sélective université. N’oublions pas les 101 prix Nobel affiliés à l’établissement.

Réserve ici ta visite guidée d’Harlem

Frédéric conseille ces quelques bonnes adresses dans le quartier d’Harlem :

  • Sylvia’s Restaurant : véritable institution de la soul food à Harlem (328 Malcolm X Blvd)
  • Red Rooster Harlem / Ginny’s Supper Club : un excellent resto et un non moins excellent club au sous-sol qui rappelle le Harlem des années 1920 (310 Lenox Ave)
  • Levain Bakery : les meilleurs cookies de New York y sont préparés ! (2167 Frederick Douglass Blvd). Nous y sommes passés pendant la visite guidée d’Harlem
  • Columbia University Bookstore (Lerner Hall) : Librairie et magasin de souvenirs de l’université Columbia (2922 Broadway).
  • Schomburg Center for Research in Black Culture : Succursale de la New York Public Library dédiée à la culture afro-américaine (en anglais). Expos temporaires gratuites (515 Malcolm X Blvd)
  • Milano Market : Ouvert depuis plus de 30 ans, ce petit deli fait le bonheur de tous les amateurs de cuisine italienne (2892 Broadway)
  • Harlem Tavern : Bar et restaurant quartier convivial avec parfois des concerts le dimanche pour le brunch (2153 Frederick Douglass Blvd)

5. Visite guidée de Brooklyn à vélo

C’est avec le sympathique Yann de l’agence New York en français que nous avons rendez-vous aujourd’hui au pied du pont de Brooklyn et du City Hall pour visiter le borough de Brooklyn à vélo.

Suis-nous sur YouTube

Nous sommes en petit groupe (10 personnes) ce qui est plutôt sympa pour faire aussi de belles rencontres avec les autres participants. Et puis Yann sait prendre soin de ses cyclistes du jour. Après quelques rappels sur le mode de fonctionnement des vélos et une première présentation, nous partons sur la piste cyclable aménagée du pont de Brooklyn.

Nous sommes comme dans un film, cheveux au vent, à profiter de la beauté architecturale de ce pont de 1825 mètres de long ouvert à la circulation en 1883. Le plus long du monde à l’époque. Perchés à 84 mètres de hauteur dans sa partie centrale, on t’avoue que l’on profite d’un sublime panorama depuis l’ouvrage monumental. Aujourd’hui, plus de 150 000 new-yorkais et touristes traversent chaque jour ce pont qui permet de relier Manhattan à Brooklyn en enjambant East river.

Le pont de Brooklyn est en résumé la réalisation d’une véritable prouesse technique. Un troupeau d’éléphants (rien que ça !) passa sur le pont avant son ouverture pour convaincre la population de sa robustesse. Ce fut un énorme succès.

Brooklyn est le borough le plus peuplé de New York City et le plus étendu avec ses 23 km du nord au sud. Rattaché à la ville en 1898, l’arrondissement compte aujourd’hui 75 quartiers différents. Brooklyn ne se visite pas en 1 fois ! Après une séance photos sur le pont mythique de Brooklyn, nous arrivons à Dumbo, l’un de ces quartiers industriels de New York avec ses ruelles pavées qui a été complètement reconverti ces dernières années notamment en parc.

Nous atteignons rapidement Wahington St et ses anciens entrepôts et industries aux façades en briquettes rouges reconvertis en luxueux appartements. On profite en même temps d’une vue sur le 2e pont de Brooklyn, le pont de Manhattan. Entre ces piliers monumentaux, on peut apercevoir le haut de l’Empire State building. Autant te prévenir, la rue est un spot très Instagrammable.

Nous longeons l’East river à vélo en faisant de temps à autre quelques pauses pendant lesquelles Yann nous racontent l’histoire de New York et de l’arrondissement. On s’arrête devant le Carrousel construit en 1922 et qui est le plus vieux carrousel en bois du pays. Installé en bord de promenade en 2011 après 20 ans de rénovation, le carrousel continue aujourd’hui à combler les enfants. L’architecte Jean Nouvel a créé son chapeau en plexiglas qui à la fois sublime le carrousel et le protège les jours de mauvais temps.

Un quartier où il fait bon flâner au coucher du soleil et de nuit pour une balade romantique. La magie opère à tous les coups lorsque la skyline de Manhattan et le pont de Brooklyn commencent à scintiller.

Non loin, on te conseille de dîner au Time Out Market en terrasse. Prix abordables et quoi de meilleur que de profiter d’un dîner avec le pont de Brooklyn comme témoin.

On atteint ensuite l’Empire Fulton Ferry Park où on peut pratiquer beaucoup de sports gratuitement comme le beach volley, le kayak ou encore la voile.

En résumé, Dumbo est un vaste quartier qui a recommencé à être renommé dans les années 2010 et qui ne se résumait pourtant dans le passé qu’à des entrepôts et des terrains en friche, est un beau succès de reconversion. On ne se lasse d’ailleurs pas de l’arpenter à vélo !

Nous arrivons au bout de quelques minutes dans le quartier des chantiers navals et entrepôts dont la construction date d’avant la guerre de Sécession. Les créateurs ont pris d’assaut les anciens bâtiments industriels. Très peu de circulation dans le quartier. Il y règne une ambiance beaucoup plus calme qu’à Manhattan Et pourtant nous sommes juste en face avec la statue de la Liberté. On ne peut pas être plus près d’elle depuis la terre.

Nous rejoignons ensuite l’artère principale de Red Hook, Van Brunt St, où se trouvent les bars et les restaurants mais aussi les boutiques d’artisans et les galeries d’art. On peut même déguster du vin dans une distillerie ou du chocolat chez Cacao Prieto ou une succulente tarte au citron chez Steve’s Authentic Key Lime Pies. Définitivement un quartier à part.

On choisira de déjeuner au Hometown Bar-B-Que qui se situe au 454 Van Brunt St, Brooklyn 454 Van Brunt St. Excellente viande pour des prix modérés (La viande est entre $11 et $14 pour 225g) et son ambiance western branché.

Pour le retour vers le pont de Brooklyn, nous traversons Brooklyn davantage dans son cœur avec le quartier de Carroll Gardens connu pour ses racines italo-américaines. Court Street et Smith Street en témoignent. Le quartier existe depuis le XIXe siècle et abritait des maisons de campagne et des champs tout autour. Aujourd’hui, le quartier abrite pas mal de boutiques, bars et restaurants aux ambiances décontractées ou branchées mais aussi des maisons d’habitation avec leurs petits jardins à l’avant. Les rues arborées donnent aussi un caractère plus huppé au quartier.

Et puis, le quartier a connu plusieurs vies. Al Capone a vécu ici. Et puis, le port a fermé et la population s’est appauvrie. C’est seulement à partir de 1990 que le quartier de Carroll Gardens a commencé à être plus sûr et que la bourgeoisie est revenue. Aujourd’hui, beaucoup de français vivent ici et Carroll Gardens est devenu le quartier le plus cher de Brooklyn.

Dernier quartier que nous traversons lors de cette visite guidée de Brooklyn à vélo, Brooklyn heights. Nous revenons vers l’East river pour profiter depuis une promenade aménagée d’une magnifique vue panoramique sur tous les highlights de New York avant de prendre la direction du pont de Brooklyn et du sud de Manhattan où nous rendons les vélos.

Réserve ici ta visite guidée de Brooklyn à vélo

Quelques bonnes adresses vues ou évoquées durant la visite par Yann :

  • Red Hook Lobster Pound : Les meilleurs homards, directement venus du Maine (284 Van Brunt St, Brooklyn)
  • Brooklyn Farmacy & Soda Fountain : Glacerie-pâtisserie ouverte en 2010 qui ressuscite une maison fondée dans les années 1920 (Longo’s Pharmacy) (513 Henry St, Brooklyn)
  • Bar Tabac : Un bar restaurant « authentiquement français mais délicieusement local » tel qu’il se définit lui-même (128 Smith St, Brooklyn)

Dans le quartier, Yann te conseille également :

  • Brooklyn Museum : Tout simplement le deuxième plus grand musée de New York (200 Eastern Parkway, Brooklyn)
  • Junior’s : Pour de savoureux cheescakes (386 Flatbush Avenue, Brooklyn)
  • Sunny’s bar : Authentique saloon à la clientèle locale (253 Conover St, Brooklyn)

6. Visiter le mémorial, le musée du 11 septembre et l’Oculus

11 septembre 2001, 8h56. L’instant où le monde bascula.

La visite du quartier est à retrouver d’abord en vidéo !

Suis-nous sur YouTube

On se souvient parfaitement de l’endroit où on se trouvait à cet instant précis. Toi aussi sûrement.

Depuis l’événement, le sud de Manhattan s’est totalement métamorphosé avec un mémorial dédié aux victimes de l’attentat. 2 bassins symbolisent les 2 tours qui se sont effondrées avec les noms des victimes gravées tout autour.

Ceux qui connaissaient des victimes viennent ici y déposer des roses ou des drapeaux américains. Le site est très émouvant et dominé depuis 2006 par la nouvelle et très impressionnante tour qui a vu le jour depuis, la One World Observatory avec ses 104 étages et ses 541 m de hauteur, au 285 Fulton St. La plus haute tour d’Occident à cette date.

Billets pour visiter la One World Observatory

En sous-sol, le musée national du 9/11 bâti en mémoire aux victimes, retrace avec émotions cette journée tragique et ses lourdes conséquences. Une partie est d’ailleurs interdite aux mineurs et aux âmes trop sensibles.

Deux sentiments complètement différents nous traversent à la sortie de la visite du musée du 9/11. Richard a vraiment été touché par l’émotion qui se dégage du site très bien pensé et détaillé. Je (Franck) ne suis pas rentré du tout dans la scénographie du musée qui essaye de trop jouer sur les émotions à mon goût. Peut-être aussi que j’ai fait une overdose des images et photos diffusées des 2 tours pendant toutes ces années et d’où mon certain détachement. Ou le souvenir d’un tel choc est t-il encore trop présent en moi ? C’est assez déroutant en y repensant après coup. J’ai été en fait plus touché par les bassins en extérieur.

Entrée incluse dans le City Pass New York

Acheter son billet d’entrée au mémorial 9/11

Juste à côté, ne rate pas la visite de la gare a été aussi complètement reconstruite. L’Oculus, c’est son nom, est l’un des plus beaux bâtiments contemporain du quartier à nos yeux. Tout en rondeur, d’une blancheur étincelante et en forme d’ailes d’oiseaux, l’architecte Santiago Calatrava Valls dévoile un vrai message de paix au travers de son œuvre. Cette gare futuriste est à ne pas rater si tu viens visiter ce quartier du sud de Manhattan.

Juste en face de l’Oculus se trouve l’indestructible chapelle Saint-Paul. Elle a en effet résisté à l’effondrement des 2 tours du World Trade Center juste devant elle. Un miracle. On se souvient pourtant tous de son clocher recouvert de cendre et de suie au moment de l’attentat. La chapelle Saint-Paul est l’église la plus ancienne de Manhattan à être encore debout et ce n’est apparemment pas prêt de finir !

7. SoHo, Greenwich Village et Meatpacking district, 3 quartiers de Manhattan à explorer en visite guidée

Nous partons aujourd’hui en visite guidée avec le sympathique Yann de l’agence New York en français explorer SoHo, Greenwich village et Meatpacking district. 3 quartiers au passé tumultueux, qui ont du se réinventer plusieurs fois, à l’image de New York.

En vidéo, la visite de SoHo, Greenwich Village et Meatpacking district ressemble à ça !

Suis-nous sur YouTube

7.1. Visiter le quartier de SoHo

Nous démarrons par le quartier branché de SoHo. Ancienne friche industrielle dans les années 1960 puis rendez-vous underground des artistes dans les années 1970, le quartier est aujourd’hui synonyme de shopping haut de gamme pour les new-yorkais mêlant grandes enseignes huppées et petites boutiques de créateurs. Côté architecture, on retiendra les ruelles pavées et les façades en fonte datant de 1850 des bâtiments.

Bienvenue dans le SoHo Cast-iron Historic District. C’est ici dans les années 1960 qu’est né le concept du loft, lorsque des artistes ont investi les anciennes manufactures de couture devenues insalubres.

Les restaurants sont aussi raffinés que le quartier.

7.2. Visiter le quartier de Greenwich Village

Greenwich Village est un quartier de Manhattan qui est plus résidentiel que SoHo. Ancien village à la campagne devenu haut lieu de villégiature, le quartier est passé par toutes les phases. Insalubre au début du XXe siècle, le quartier accueille des artistes dans les années 1920

Washington Square Park

Rendez-vous au 90 Bedford St devant la célèbre façade de l’appartement que l’on voit dans la série culte Friends.

On poursuit par Green St et Broome St jusqu’au quartier limitrophe suivant : Greenwich village.

Le quartier est synonyme aussi de prémices de la vie gay pendant les années Folles mais aussi la prohibition.

La littérature des années 1950 et notamment celle de Kerouac a mis en avant le quartier. Point de départ d’une nouvelle mutation, celle des laboratoires de drogue, de l’ouverture à la sexualité… et des bars gay. La génération hippie avant l’heure vit ici. Les gens testent tout sans limites.

Les gays se rencontrent dans des bars cachés de New York qu’on appelle des Speakeasy mais les descentes de police sont monnaie courante jusqu’à la nuit tragique du 28 juin 1969 au Stonewall Inn où ce qui devait arriver arriva. 2 versions s’affrontent mais l’intolérance est bien présente dans les 2 cas.

  • Première version : Un travesti se fait taper dessus par la police et demande à la foule de réagir.
  • Deuxième version : Sylvia Rivera et une autre figure transgenre de l’époque disent que c’est le travesti qui a jeté une bouteille sur un policier au départ.

Le résultat est le même, c’est la bagarre dans l’établissement. La police prend peur pour la première fois et se retrouve séquestrée dans le bar. Toute une série de manifestations violentes s’enchaînent pendant 3 jours tout autour de la Christopher St où nous nous trouvons. Un seul mot d’ordre : Que la police arrête ses descentes. La mairie accepte et c’est ainsi que les premières associations LGBT ont pu naître.

1 an après on commémore l’événement et c’est la première Gay pride, encadrée par la police, qui démarre.

Le mémorial des émeutes de Stonewall où nous nous rendons est là pour nous le rappeler.

La visite de Greenwich Village se termine dans le petit parc du mémorial aux victimes du Sida datant de 2016 et se situant sur l’emplacement d’un ancien hôpital détruit 3 ans plus tôt pour des raisons de vétusté et qui avait accepté aussi bien des malades atteints du Sida que des rescapés du Titanic ou des victimes des attentats du 11 septembre 2001.

Voici le moment de passer dans le dernier quartier de cette visite guidée privative avec Yann, Meatpacking district.

7.3. Meatpacking district

Meatpacking district est l’ancien quartier des abattoirs de New York. On comprend mieux la présence de rues pavées dans le quartier. Devenu récemment un quartier commerçant branché dont le Chelsea Market en est le cœur, il regroupe plusieurs boutiques dont certaines de créateurs dans ses anciens et immenses entrepôts réhabilités. Meatpacking District abrite aussi le Whitney Museum of American Art (lien vers le billet coupe file) et bien sûr le départ de la High Line. Le soir, le quartier prend un tout autre visage avec ses nombreux restaurants et boîtes de nuit.

Réserve ici ta visite guidée de SoHo, Greenwich Village et Meatpacking district

Quelques adresses vues pendant la visite avec Yann :

  • Café Wha. Belle ambiance. De grandes stars ont débuté ici comme Dylan, Cosby, Hendrix ou encore Bruce Springsteen.
  • Café Reggio pour son incomparable cappuccino. Il paraît que c’est ici qu’on aurait importé le premier cappuccino à new York. Vu dans le film Le Parrain. Kennedy est lui aussi venu dégusté un bon café dans cet établissement.

8. Visiter le musée d’Ellis island et la statue de la Liberté

Nous n’avons pas tout à fait testé cette activité (et c’est la seule de ce TOP) qui se décline en plusieurs versions mais les touristes et new-yorkais rencontrés sur place nous ont tellement parlé notamment du musée d’Ellis island qu’on ne pouvait pas faire l’impasse dessus dans ce billet de notre blog voyage sur New York City. Le musée d’Ellis island raconte l’histoire de 12 millions d’immigrés venus vivre le rêve américain. Une visite passionnante.

Et puis fouler Liberty island est bien sûr un rêve pour beaucoup. Suivant ton billet, tu pourras accéder au piédestal de la statue ou à sa Couronne. L’expérience est inoubliable et la vue sur le skyline de Manhattan incroyable. Dans tous les cas, tu pourras accéder au musée de la statue de la Liberté gratuitement.

En fonction de ton budget et de tes envies, tu peux réserver tes billets à l’avance ici :

Tous les forfaits pour visiter la statue de la Liberté

Pour prendre le ferry depuis Manhattan, rends-toi tout simplement à Battery Park sur la pointe sud du borough.

Enfin, si tu ne souhaites que voir la statue de la Liberté depuis un bateau, tu peux embarquer gratuitement dans le ferry qui part vers Staten island depuis le terminal qui se situe à côté de Battery Park. Il y a 1 départ toutes les 30 minutes, 24h/24. Une fois sur Staten island, de nouveaux outlets t’attendent.

Si ce n’est pas ton truc, emprunte la promenade qui s’étend sur quelques centaines de mètres sur la droite du débarcadère. Tu profiteras d’une vue exceptionnelle sur toute la skyline de New York pendant la balade. Au bout, tu tomberas sur l’émouvant et sublime mémorial du 9/11 dédié aux disparus de Staten island suite aux attentats de 2001.

Le retour au coucher du soleil est juste magique !

9. Visite de Bushwick et Williamsburg entre Street art et culture hipster

Nouvelle visite guidée de Bushwick et Williamsburg avec Ingrid de l’agence New York en français. Après la visite à vélo avec Yann des quartiers autour du pont de Brooklyn et le long de l’East river, nous voici maintenant plus dans les quartiers nords et notamment à Bushwick qui se situe proche du Queens.

Tu peux retrouver cette visite guidée en vidéo au paragraphe 5.

Ingrid est une guide très dynamique et passionnée de street art. Elle s’intéresse énormément à l’art urbain et aux artistes qui se cachent ou non derrière des œuvres le plus souvent éphémères. Elle nous délivre au cours de la visite les clés essentielles pour mieux comprendre et appréhender le quartier de Bushwick, qu’on appelle aussi le petit Berlin, et ses nombreuses murales. Des fresques parfois légères, souvent délivrant un message fort. On en apprend aussi sur toutes les formes que peuvent prendre ces œuvres. Notre regard se porte bien sûr d’abord sur les gigantesques murales mais en s’y intéressant de plus près, on se rend compte que le street art s’exprime aussi au travers de collages et tissus.

Tout commence à la station de métro Jefferson St (ligne L). Dès que l’on sort de la bouche de métro, on se replonge immédiatement plongé dans un quartier où tous les murs délivrent un message. Quelle claque !

Les artistes se livrent à une véritable compétition en combinant tous les styles. D’ailleurs, les artistes se séparent aujourd’hui en 2 clans, ceux qui s’associent aux marques pour réaliser des fresques publicitaires et les puristes qui, par leurs œuvres, délivrent des messages politiques.

Tout ceci est contrôlé par Joe Ficalora, fondateur de The Bushwick Collective, personnage emblématique du quartier et créateur de la manifestation qui a lieu tous les ans en juin dans le quartier sur la thématique de l’art urbain. C’est d’ailleurs le meilleur moment pour visiter Bushwick et rencontrer des artistes internationaux.

Espérons que le Bushwick conserve cet équilibre car on peut se promener maintenant librement ici mais ce n’était pas le cas depuis les années 1970 à cause des rivalités entre gangs notamment entre Brooklyn et Harlem. Le prix de l’immobilier monte depuis quelques années. Les hipsters se sont installés. La reconversion de Bushwick est en marche.

Pour la 2e partie de la visite, nous prenons le métro direction Bedford Av. Nous voilà au cœur du quartier branché de Williamsburg avec ses boutiques, cafés et restaurants tendance. L’ambiance est radicalement différente avec la mode à l’honneur. Nous visitons quelques adresses parfois vintage, parfois insolites que tu retrouveras ci-dessous.

La visite guidée se termine le long de l’East river avec une vue originale sur le skyline de Manhattan depuis la rive réaménagée de Williamsburg. C’est le coin aussi où tu trouveras de belles terrasses où prendre un verre ou dîner comme au Wythe hotel (80 Wythe Ave, Brooklyn) ou sur le rooftop Westlight de l’hôtel The William Vale (111 N 12th, Brooklyn). Le quartier se prête là aussi au shopping notamment au Artists & Fleas Williamsburg (70 N 7th St, Brooklyn). On peut aussi faire le plein de vinyls dans la mythique boutique toute proche, Rough Trade (64 N 9th St).

Ingrid nous apprend qu’en plus des rooftops et des boutiques très sympa autour de nous, Williamsburg est aussi le quartier des bars et discothèques de Brooklyn. Un quartier où revenir une prochaine fois pour la vie nocturne.

Réserve ici ta visite guidée des quartiers de Bushwick et Williamsburg sur les thèmes du street art et de la culture hipster à Brooklyn

Quelques bonnes adresses vues ou évoquées durant notre demi-journée de visite  avec Ingrid :

  • Restaurant italien Faro étoilé Michelin – Plats autour de 20$ (436 Jefferson Street, Brooklyn)
  • Lot 45 : Bar insolite dans une ancienne manufacture de camions (411 Troutman St, Brooklyn)
  • The Mini Mall : Mini galerie commerciale avec vêtements d’occasion, une librairie comme on n’en voit plus, etc. (218 Bedford Ave, Brooklyn)
  • Radegast Hall & Biergarten : Grande sélection de bières de toute l’Europe de l’Est dans ce bar-restaurant allemand (113 N 3rd St, Brooklyn)

Dans le quartier, Ingrid te conseille également :

  • Brooklyn Brewery : Brasserie locale et artisanale (79 N 11th St, Brooklyn)
  • Café de la Esquina : Restaurant mexicain populaire proposant de très bons tacos (225 Wythe Ave, Brooklyn)
  • St Mazie Bar & Supper Club : Excellent club. Vérifie le programme avant de t’y rendre et il vaut mieux réserver (345 Grand St, Brooklyn)
  • Peter Lueger Steak House : La star des Steak Houses à New York (178 Broadway, Brooklyn)

10. Visiter la High Line de New York et The Vessel, la nouvelle attraction de Manhattan

Voilà une œuvre urbaine du designer et artiste anglais Thomas Heatherwick qu’on adore, un bâtiment composé uniquement d’escaliers et de plate-formes, sorte de ruche aux reflets bronzes, sorti de terre en mars dernier et qui est devenu en quelques mois l’emblème de Hudson Yards, un quartier de Manhattan en pleine mutation. 154 escaliers, 2500 marches et 80 plateformes sur 15 étages qui ne servent à rien sauf à profiter de vues incroyables sur les gratte-ciel alentours mais aussi sur l’Hudson river et les dizaines de rails de la gare de triage située en contrebas.

Et si on visitait The Vessel et la High Line en vidéo ?

Suis-nous sur YouTube

Le bâtiment donne vraiment l’impression d’être une abeille dans une ruche en plein cœur de New York. Une très belle expérience. La visite est en plus gratuite. Il faut juste retirer un ticket à l’une des bornes situées au pied de l’oeuvre pour retenir son heure de visite ou se rendre sur le site de Hudson Yards. Aussi possible ici de réserver The Vessel en ligne. Si tu viens à l’ouverture à 10h du matin, personne. Plus tard, il y a la queue. La visite se termine à 21h.

The Vessel est en plus au début (ou à la fin) de la High Line de Manhattan, un sentier piétonnier suspendu et très arboré (c’est d’ailleurs un parc) situé sur une ancienne voie de chemin de fer et qui permet de rejoindre Meatpacking district et son très couru Chelsea market. Une coulée verte aérienne qui passe entre les immeubles aux architectures audacieuses. Une balade et une visite qu’on vous recommande à 100% si tu viens visiter New-York.

  • Pour prendre la High Line depuis le Meatpacking district, rends-toi au 812 Washington St. La station de métro la plus proche est la 14th St station desservie par les lignes A, C, E et L.
  • The Vessel se situe à l’autre extrémité de la High Line, à The Shops and Restaurants at Hudson Yards (près de la 11th St et de la W 30th St). La station de métro 34th St-Hudson Yards de la ligne 7 est l’arrêt le plus proche du Vessel.

11. Et pourquoi pas survoler New York en hélicoptère ?

New York et particulièrement Manhattan est une ville verticale. Prendre encore un peu plus d’altitude lors d’un vol en hélicoptère permet de dominer tous les gratte-ciel de la Big Apple, de profiter de la statue de la Liberté, de Central Park et des ponts de Brooklyn, Manhattan et Williamsburg comme jamais. Un vol exceptionnel et inoubliable, qu’on trouve forcément toujours trop court.

Nous n’avons pas pu voler et nous l’avons appris au dernier moment une fois sur place. Nous devions effectivement survoler New York en hélicoptère alors qu’un sommet à l’ONU se préparait. Le président des États-Unis a décidé de voler au même moment. L’alerte de bloquer tous les vols pour raisons évidentes de sécurité a été lancée au dernier moment d’après la compagnie Flynyon.

Il faut savoir que dans ce cas, tu n’es pas remboursé. On te propose alors dans ce genre de circonstances exceptionnelles de décaler le vol ou de céder tes billets à des amis par exemple. Nous optons pour la 2e solution car nous avons notre vol retour pour Paris 4 heures plus tard. On te souhaite plus de chance que nous. Nous remercions au passage Yann et son mari pour les clichés pris pendant leur vol qu’ils ont pu vivre quelques jours plus tard. Ils n’avaient jamais survolé New York en hélicoptère et ont évidemment adoré. Ils vivent pourtant à New York depuis quelques années. Quel bonheur de survoler New York en hélicoptère pour la première fois, et en plus en partie les pieds dans le vide !

  • Compagnie d’hélicoptère testée par nos amis (depuis le New Jersey) : Flynyon. Tu trouveras les différents forfaits que la compagnie de vols en hélicoptère propose portes ouvertes ou fermées.
  • Sache que le trajet en Uber coûte environ 75$ depuis Manhattan pour 30 petites minutes de route. Sinon tu verras sur le site de Flynyon que des navettes sont proposées pour 30$/pers.

Enfin, il est possible aussi de décoller depuis le sud de Manhattan.

Voici toutes les options pour un survol de New York en hélicoptère depuis Manhattan.

En conclusion de ce TOP 10 des activités et visites incontournables à New York,

New York est une ville immense. On n’imagine même pas le nombre de journées, déjeuners ou encore soirées différentes qu’on peut passer dans la Grosse Pomme. Et les 5 boroughs que composent la ville sont en plus si contrastés et leur histoire si riche qu’on pourrait y passer sa vie. Ce n’est pas pour rien que New York City attire de plus en plus de touristes chaque année.

On a vite compris aussi que beaucoup de nos followers sur les réseaux sociaux et notamment Instagram et Facebook avaient déjà visité New York. Jusqu’à 8 fois ! Mais la ville est en constante mutation. Pour rester à la page, les habitués seront sûrement d’accord avec nous, la seule solution est d’y retourner encore et encore.

Pour tout ceux qui vont visiter New York pour la première fois, un dernier conseil, soyez organisé et réservez toutes vos visites à l’avance. La destination a accueilli plus de 65 millions de visiteurs en 2018. Tu comprends mieux pourquoi tu ne seras jamais seul à New York ?

Réserve ici toutes tes visites guidées à New York

À lire aussi :

Où dormir à New York ? Avis et recommandations sur 5 hôtels testés

Visiter New York pour la première fois : Conseils et astuces

Tu peux nous rejoindre sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Instagram où nous partageons nos voyages en direct. En vidéo, c’est aussi sur YouTube. Pour ne rien perdre de notre actualité, inscris-toi à notre newsletter. Et si tu as des questions relatives à ce billet de blog voyage, on se retrouve ci-dessous dans la barre de commentaires et aussi sur notre forum Facebook.

Ce voyage a été réalisé en collaboration avec l’agence New York en français pour les visites guidées. Nous remercions aussi Florie des éditions Nomades pour son aide précieuse.

Tags

Franck et Richard

Nous sommes Franck et Richard, les auteurs de ce blog voyage. Nous voyageons autour du monde et partageons ici nos expériences de voyageurs indépendants. Préparez vos vacances et évadez-vous toute l'année avec nos carnets de voyages, conseils aux voyageurs et vidéos de voyages. Explorez le monde avec nous !

3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page