ActualitésAuvergne Rhône-AlpesEuropeFrance

Séjour au Grand-Bornand en hiver, une station entre Art et montagne

La station du Grand-Bornand en hiver, voilà une destination alpine de Haute-Savoie où nous rêvions de retourner en hiver suite à un premier séjour estival très réussi il y a 3 ans déjà. Un vœu qui s’est réalisé en ce mois de janvier 2019 et pendant lequel nous avons pratiquer quelques activités nordiques sportives et ressourçantes mais pas que ! Ski alpin oblige bien sûr dans cette station historique dominée par la chaîne des Aravis mais on a aussi adoré et même pris goût au biathlon l’espace d’une séance d’initiation. Comme quoi, tout est possible au Grand-Bornand !

Quoi voir et quoi faire au Grand-Bornand en hiver ? Guide de voyage pour un séjour réussi à la montagne.

Le Grand-Bornand, LA station de sports d’hiver authentique des Alpes entre activités nordiques, authenticité et bonnes adresses. L’art est en plus partout !

  1. Comment rejoindre la station du Grand-Bornand depuis Paris ?
  2. Activités nordiques au Grand-Bornand
  3. Bons plans et bonnes adresses au Grand-Bornand et au Chinaillon
  4. Où dormir au Grand-Bornand ?
Multi photos de la station du Grand-Bornand en hiver entre neige, ski, spécialités savoyardes et art vache.

Le village-station s’est aussi confié à nous au travers de l’Art. Un nouveau regard. L’Art qui s’affirme d’année en année et sous toutes ses formes au Grand-Bornand et notamment en 2019 avec la réalisation du très beau projet « Grandborama ». Pouvoir revivre les skis aux pieds, l’histoire de la station lors d’une grande exposition insolite à ciel ouverte et vraiment originale de 55 photographies historiques qui habillent les nouvelles cabines de la ligne du Rosay, ce n’est pas tous les jours qu’on peut vivre ce genre d’expérience.

L’Art est donc bien présent en montagne mais aussi sur les murales au village. Il suffit de suivre le parcours de l’Art Vache pour s’en rendre compte.

Les vaches sont partout au Grand-Bornand !

L'Art Vache e'affiche partout au Grand-Bornand avec des murales dédiées à la vache dans la station.

Séjourner au Grand-Bornand, c’est enfin rencontrer l’âme du village, de ses habitants et de ses artisans passionnés par leur territoire, leur histoire, leurs traditions mais qui ont aussi un pas dans le XXIe siècle.

Le Grand-Bornand, c’est avant tout un village de montagne attractif de Haute-Savoie qui reste authentique et à taille humaine avec ses 2200 âmes qui y résident à l’année. C’est le genre d’ambiance et de cadre qu’on apprécie quand on part en vacances à la montagne.

En plus, la station perchée à 1000 m d’altitude n’est située qu’à 32 km d’Annecy entre le massif des Bornes et la chaîne des Aravis, dans la vallée du Bouchet. Un site naturel facilement accessible qu’il faut continuer à sublimer et à préserver. Les Alpes dont on ne se lasse jamais même en étant de grands voyageurs car on y trouve toujours son compte. De quoi passer de bonnes soirées autour des spécialités locales savoyardes aussi !

Voilà pourquoi on aime le Grand-Bornand.

Et si tu te demandes où dormir au Grand-Bornand, sache que la commune s’étend entre 2 altitudes, le village du Grand-Bornand et le village de Chinaillon qui se situe 300 mètres plus haut. Chinaillon, c’est là où nous résidons, juste en face du principal départ des pistes de ski alpin de la station du Grand-Bornand. 6 km les séparent par la route. On t’en reparle plus bas.

Et tout commence en vidéo !

Tu penses quoi de cette vidéo vlog tournée au Grand-Bornand ?

Donne-nous ton avis en commentaire de ce billet de blog. Pense aussi à t’abonner à notre chaîne YouTube pour suivre nos voyages en France, en Europe et à l’autre bout du monde. Inspiration garantie pour ton prochain voyage.

1. Comment rejoindre la station du Grand-Bornand depuis Paris ?

En voiture, il faut prendre l’A6 puis l’A40. Enfin, à Bonneville, emprunte la D4 et suis les panneaux.

  • Distance : Paris – Le Grand Bornand : 580 km en 6h

Nous, on a choisi de louer une voiture chez Sixt. Vous allez nous dire que ça devient une habitude mais quand on apprécie les services d’une entreprise, on est fidèle. Leur flotte est toujours composée de véhicules impeccables très récents et très bien entretenus. Les démarches de réservation sont très simples sur leur site internet. Un conseil, suivez-les sur les réseaux sociaux où des promotions sont régulièrement proposées. Une fois à l’agence, nous sommes toujours très bien accueillis. Le retrait nécessite quelques démarches et prend donc un peu de temps (c’est normal) mais le retour du véhicule se fait toujours en un éclair avec réception de tous les documents par mail. On recommande.

2. Activités nordiques au Grand-Bornand

Les activités nordiques ne manquent pas au Grand-Bornand. Tu t’en doutes bien. Nous avons testé le ski alpin mais aussi le biathlon, c’est à dire l’enchaînement du ski de fond avec tir à la carabine.

2.1. Le ski alpin au Grand Bornand et son côté Arty

La neige est bonne. Le ciel bleu est là. Les températures sont idéales. Pas de vent. Comme disent les locaux et les habitués de la station du Grand-Bornand :

« Mieux que ça ? Ça ne peut qu’être pire ! »

C’est avec nos lunettes de soleil, masques, casques, chaussures et skis Salomon, que nous embarquons pour une piste verte en télésiège. Le retour sur les pistes après 4 ans d’inactivité revient plus rapidement pour l’un que pour l’autre. Richard, on dirait qu’il ne s’est jamais arrêté. Pistes vertes, pistes bleues et pistes rouges, rien ne l’arrête !

Pour moi (Franck), c’est un retour en glisse un peu plus difficile mais l’important est de participer comme on dit ^^

Et puis, nous sommes accompagnés pour cette journée de ski par Aurélien Pernet, un moniteur de ski ESF natif du Grand-Bornand. Très sympathique et bienveillant, il a su nous écouter sans brusquer. Un bon !

Richard et Aurélien ont même descendu ensemble la Dénivel’Maxx, une piste de 3 km de long sur 1100 m de dénivelé. Une belle piste en grande partie rouge qui permet de skier tout en profitant de beaux panoramas qui part du mont Lachat et qui redescend sur sa façade ouest jusqu’au village du Grand-Bornand.

Avant la fin, on s’arrête déjeuner à l’Esperluette. On t’en reparle dans le paragraphe 3.7.

Arrivés au village, on n’allait pas s’arrêter en si bon chemin. On décide de reprendre de l’altitude en embarquant dans l’une des 55 télécabines habillées en mode Arty chic. Une nouvelle galerie en plein air de 110 créations contemporaines à partir de photos historiques ! Il aura fallu 500 heures de travail aux artisans locaux pour redessiner les photos. Sur chaque télécabine, on retrouve en effet tantôt des personnages et célébrités de la station, tantôt des clins d’oeil aux métiers et à l’artisanat local, etc.

Et oui, au Grand-Bornand en hiver, l’art s’affiche aussi en l’air !

Cabines du Grand-Bornand au design Grandborama
Grandborama

Rien de mieux que de terminer sa journée au spa de l’hôtel Les Cimes pour une séance de massage suédois. Un massage sportif, lent et appuyé que l’on te recommande après une bonne journée de ski.

Massage suédois au Grand-Bornand en hiver

Nous en ressortons détendus, les muscles relâchés. On se sent bien.

2.2. Initiation au biathlon au Grand-Bornand en hiver

La vallée du Bouchet se prête tout à fait au biathlon. La preuve avec ces images. On teste cette activité nordique pour la première fois ici au Grand-Bornand en hiver et on se débrouille plutôt bien, surtout en tir à la carabine ^^

Et oui, car comme son nom l’indique, le biathlon, c’est la combinaison de 2 sports : le ski de fond et le tir à la carabine. Et le ski de fond, ce n’est pas trop notre truc. On est plutôt team carabine sur coup là ^^

Alexis nous apprend d’abord les bases du ski de fond sur un petit parcours. Pas évident mais ça progresse assez rapidement. Suffisamment en tout cas pour commencer à éprouver les premières sensations.

Cours de biathlon au Grand-Bornand - Tir à la carabine

La suite de l’initiation au biathlon se fait allongée ! Et oui, on commence par le début c’est à dire par des cibles se situant à 10 m de nous et non à 50 m comme pour les champions, mais tout de même avec un rapport identique.

Allongés, nous sommes plutôt très stables. Très bons scores pour tous les deux. 4 cibles sur 5 de visées pour moi (Franck) et un score de 5/5 pour Richard. A chaque cible atteinte, on a 1 point. A chaque cible manquée, on aura le droit à un tour de pénalité lors de l’application à l’activité de biathlon.

On tente aussi le tir debout qui est de fait beaucoup moins stable. Pas mal non plus avec 3/5 pour moi et 4/5 pour Richard.

On a vraiment passé un bon moment sous la neige en plus avec Alexis Bailly de l’ESF Ski de fond.

2.3. Balade en raquettes au-dessus du Chenaillon ou balade sur le thème de l’« Art Vache » ?

Emprunte comme nous la route du Vieux Village puis prends le chemin de la Bouvardière qui part tout doucement dans les hauteurs du Chinaillon.

Chinaillon et ses chalets traditionnels
Chinaillon et ses chalets traditionnels

Au bout de quelques centaines de mètres, on jouit déjà d’une vue imprenable sur le Chinaillon, sa chapelle, ses chalets dispersés et les pistes de la station qui lui font face.

Randonnée au-dessus du Chinaillon Grand-Bornand

Petite balade idéale lorsqu’on vient d’arriver pour se repérer et se familiariser avec la station. En plus, on passe devant la chapelle du Chinaillon, typique par son architecture. On serait même tentée de dire mignonne ^^

La petite balade au coucher du soleil sur la première partie du tronçon du sentier est très sympa aussi.

Autre idée de balade dans les rues du village du Grand-Bornand cette fois ou comment visiter le Grand-Bornand autrement ?

Et bien, au travers de ces oeuvres murales qui montrent bien que cette station de ski authentique est aussi bien ancrée dans le XXIe siècle. En fait, la culture est partout au Grand-Bornand, des cabines retrospectives « Grandborama » aux murales contemporaines sur le thème de l’« Art Vache » que l’on retrouve partout dans le village.

Le Grand-Bornand, une station qui vit aussi bien sûr au rythme des nombreuses manifestations qui ponctuent l’année comme le festival de spectacles vivants « Au bonheur des mômes » dont la 28e édition aura lieu du 25 au 30 août 2019.

En été, retrouve-nous en randonnée vers le refuge de Gramusset.

3. Bons plans et bonnes adresses au Grand-Bornand et au Chinaillon

3.1. Vente directe de fromages chez le producteur

On t’a déniché une adresse en or où acheter ton fromage directement chez le producteur. On peut même voir les vaches qui sont juste derrière la boutique de l’exploitation.

Autant dire que le reblochon n’a pas fait beaucoup de route pour arriver jusqu’à toi. Délicieux bien sûr, tout comme le reste des produits régionaux proposés dans la boutique. On a déjà fini la confiture aux myrtilles au bout de 2 jours ^^

Bienvenue à l’exploitation fermière de Gaec Le Vieux Village.

La boutique se situe à Chinaillon sur la route du Vieux Village au n°355, à 100 mètres de la chapelle de Chinaillon sur le côté gauche en redescendant vers l’hôtel des Cimes.

  • Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 15h30 à 19h en hiver
  • Ouvert tous les jours de 10h à 12h et de 17h à 19h en été (sauf lundi et mercredi matin)
  • Tél : 06 08 84 19 34

3.2. Boutique de spécialités au Grand-Bornand : Aux Comptoirs des Alpes

boire un verre autour d’un plateau de fromages et de charcuteries dans le centre de la station du Grand-Bornand ?

Rendez-vous pile poil en face de l’office de tourisme du Grand-Bornand aux Comptoirs des Alpes. Cette nouvelle adresse de la station a ouvert ses portes en décembre 2018 par Framboise et Claude, descendants de paysans du Grand-Bornand, au 22, Route du Chinaillon. L’adresse qu’il manquait aux amoureux des bons produits locaux.

« Produits locaux » est une expression qui prend tout son sens lorsque le couple de propriétaires du magasin nous explique qu’on trouve aussi bien chez eux des productions des villages alentours (miel, fromages, lait, charcuterie, confitures, tisanes, etc.) mais aussi des Alpes au sens large (pâtes italiennes, sirops, bières, meringues suisses, etc.).

C’est l’adresse qu’on te conseille pour remplir tes bagages de bons produits du terroir.

C’est aussi l’adresse où acheter son vin. La cave à vin « Ô Vin Coeur » de l’épicerie fine est bien plus qu’un simple lieu où acheter de bonnes bouteilles. C’est aussi un lieu où on peut venir déguster un bon petit verre de vin, avec modération bien sûr, après avoir profité des joies de l’hiver en journée. Pour réserver ou te renseigner : 04 50 44 09 17

3.3. Restaurant d’altitude Le Chalet Venay au-dessus de Chinaillon

Sans être du coin, c’est le genre d’établissement où on n’irait pas forcément spontanément surtout lorsqu’il neige. Pourquoi ? Car le Chalet Venay est un restaurant l’altitude qui surplombe le Chinaillon. La route en lacets de 1,5 km pour l’atteindre n’est pas toujours facilement pratiquable. Arrêt au 1031, Route de la Colombière. Pneus neige indispensables en hiver. Avoir des chaînes aussi au cas où.

Il fait froid dehors aujourd’hui mais bien bon au Chalet Venay.

Restaurant Le Chaley Venay à Chinaillon Grand-Bornand

Le Chalet Venay fait partie de l’histoire de la station. L’établissement est d’ailleurs tenu par la même famille, la famille Midol, depuis des décénies. Au menu, cuisine du terroir et spécialités savoyardes.

Ce soir, Franck teste une valeur sûre, la tartiflette au reblochon, pommes de terre rissolées, ail et crème bien sûr (16€). Richard teste les diots au vin blanc et sa polenta (16€) au coin du feu dans une ambiance traditionnelle où évidemment fromages et charcuteries occupent une bonne partie de la carte.

  • Tél : 04 50 27 02 01
  • Sur Facebook
  • Ouvert tous les jours midi et soir sauf le dimanche soir, le lundi et le mardi

3.4. Restaurant à Chinaillon : L’Entracte

Une adresse où bien manger qui se situe au coeur du Chinaillon. Depuis notre hôtel, on y va à pied. Au menu, spécialités locales mais aussi italiennes. Et oui, l’Italie est toute proche. Ca donne des envies de pizzas et de pâtes ! Nous nous laissons tenter finalement par le Rital Burger et la pizza La Rocca. Il paraît que la fondue est excellente aussi.

Restaurant italien L'Entracte à Chinaillon Grand-Bornand

Ambiance locale garantie encore une fois dans ce restaurant chaleureux où on passe forcément une bonne soirée autour d’un bon plat traditionnel ou revisité comme le Rital burger où le pain a été remplacé par 2 parts de pizzas !

On aime être étonné en cuisine. C’est gagné ! ET quand on sort, on a une seule envie, y retourner.

  • L’Entracte – 7073 Route du Chinaillon
  • Ouvert tous les jours de 10h à 23h30

3.5. Restaurant l’Optraken au Grand-Bornand

Situé juste à côté de l’office de tourisme du Grand-Bornand sur la place de l’Église, ce restaurant qui signifie tire-bouchon, est un pub-tapas. Nous l’avons testé pour déjeuner. Bel accueil et de très bons conseils pour les accords mets et vins.

Grand Bornand - Salade au restaurant Optraken

Richard choisit une salade Optraken façon César avec son filet de poulet rôti, ses copeaux de parmesan, tomates, mesclun et croûtons aux fines herbes. (14,50€).

Franck a testé le burger de l’Optraken : pain artisanal, lard croustillant, steack hâché de boeuf Angus d’Aberdeen, confiture d’oignon rouge, tomme de savoie, ketchup maison, salade, cornichon (18€). Une tuerie !

Le wok de crevettes façon thaï à 17,50€ n’est pas sans nous rappeler notre voyage en Thaïlande le mois dernier.

  • 32, place de l’Eglise au Grand-Bornand
  • Ouvert tous les jours de 18h à 02h
  • Tél : 04 50 44 25 71

3.6. Restaurant Aux Aravis au Grand-Bornand

Nous testons le restaurant Aux Aravis pour déjeuner.

Le délicieux burger « Le Miou » (16€) pour Franck : Viande hâchée façon boucher, sauce fondue crémeuse, compté, oignons rouges confits) accompagné de salade de saison et de frites. Un grand classique mais quand c’est réussi, qu’est ce que c’est bon !

Pour Richard, la grande salade L’Italienne (19€) avec de la burrata, charcuteries italiennes, caviar d’aubergines, poivrons marinés, copeaux de parmesan, pesto de roquette et salade de saison. Richard a opté pour un déjeuner plus light après ce séjour gourmand au Grand-Bornand.

  • 32, place de l’Eglise au Grand-Bornand
  • Ouvert tous les jours sauf le lundi de 10h à 23h
  • Tél : 04 50 10 60 36

3.7. Où boire un verre au Chinaillon ? Et sur les pistes ?

Le Strato est le bar intérieur de l’hôtel des Cimes au coeur du Chinaillon. Accessible à tous, son atmosphère te réchauffera à coup sûr en fin de journée. Décoré dans le même esprit authentique que l’ensemble du grand hôtel-chalet, l’espace bar donne envie de tester quelques bons vins ou cocktails maison. (Lire plus dans le paragraphe 4 ci-dessous)

L’Esperluette ou comment bien déjeuner sur les pistes ?

L'Esperluette au Grand-Bornand

Le bar est tenu par Justin, l’un des fils des propriétaires, qui connait son village et sa station forcément comme sa poche. L’occasion d’échanger. On apprend qu’il tient aussi la guinguette des Neiges dénommée l’Esperluette.

Entre deux descentes à ski, on te conseille d’aller faire une pause pour déjeuner autour de bons produits issus de circuits courts dans sa guinguette éphémère. Testé et approuvé aussi bien niveau fromages que charcuteries. Top pour boire un petit verre aussi ^^

4. Où dormir au Grand-Bornand ?

Nous dormons 3 nuits à l’hôtel les Cimes**** (lien booking pour comparer) qui se situe au coeur du Chinaillon. C’est un petit village qui se situe à 6 km dans les hauteurs du village du Grand-Bornand et qui fait partie intégrante du domaine skiable de la station. La preuve, on voit même les pistes et les téléskis depuis notre chambre.

Chinaillon se situe à environ 1300m d’altitude. Seuls les sapins enneigés et les chalets à l’architecture traditionnelle pointillent le décor de sublime carte postale. Chinaillon, c’est la montagne comme on en rêve côté paysages mais aussi côté vie locale. Authentique, la station regorge de vraies personnalités comme Kiki Hudry, la propriétaire de l’hôtel Les Cimes, que nous avons eu la chance de rencontrer.

L’hôtel des Cimes, c’est d’abord une histoire de famille. Bâti en 1950 par les parents de Kiki, cet hôtel chalet est une adresse qui fait partie de l’histoire du Chinaillon, ça c’est certain. Kiki et son mari Jean qui ont repris cette affaire de famille en 1993, font tout au quotidien pour que chez eux devienne chez toi.

Kiki est un personnage de la station. Petite fille des montagnes et donc issue d’un milieu très modeste, elle a réussi à faire perdurer mais aussi faire évoluer cette maison familiale où nous nous trouvons au fil des saisons et où le tourisme du ski a commencé notamment grâce à son papa Ernest.

Kiki Hudry, propriétaire de l'hôtel Les Cimes au Grand-Bornand

Un papa qui décide dans les années 1950, de devenir moniteur de ski, et qui finit par gérer les premières pistes du coin, tout en étant aussi secouriste et enfin commerçant ! La maison regorge de sublimes photos de toute cette époque.

C’est grâce à la confiance d’un banquier que la famille a pu ouvrir en 1957 cet établissement de style Drugstore qui a évolué ensuite avec les années, toujours dans un esprit avant-gardiste. En 2013, de gros travaux ont eu lieu pour créer une vraie maison 4 étoiles avec 8 chambres, 1 spa, un café, un magasin de vêtements, un magasin de presse et tabac.

Nous dormons dans la chambre N°6, une chambre qui se situe au 2ème étage de l’hôtel. La première chose dont on tombe amoureux est le balcon avec sa vue directe sur le domaine skiable du Grand-Bornand.

La chambre en bois est cosy et chaleureuse, décorée de jeux de matières et de couleurs très agréables. Il ne manque plus que le feu de cheminée ^^

On aime cette chambre pour la qualité de sa literie, la décoration et les bonnes ondes qui traversent en permanence le grand chalet.

Petit-déjeuner à l'hôtel Les Cimes dans la station du Grand-Bornand

L’intérieur du grand chalet en bois est très chaleureux. Il faut dire que la décoration est très soignée, dans les chambres mais aussi dans les espaces communs et notamment la salle de petit-déjeuner.

Une salle tellement cocooning, théâtrale aussi, où le buffet du petit-déjeuner est très joliment servi. Beaucoup de produits locaux et tellement locaux que les gâteaux sont tous faits maison. C’est Stéphanie qui égayera nos débuts de journée au chalet avec son petit-déjeuner. Quel festin !

En conclusion de ce séjour au Grand-Bornand,

Le Grand-Bornand, une station de ski historique, mythique même, et qui reste encore authentique tout en ayant un pied dans le XXIe siècle.

Voilà en résumé pourquoi nous aimons le Grand-Bornand et pourquoi on aime y retourner. Exactement ce que nous avions déjà ressenti lors de notre premier séjour en été il y a 3 ans.

Tu peux nous rejoindre sur les réseaux sociaux Twitter, Facebook et Instagram où nous partageons nos voyages en direct. En vidéo, c’est aussi sur YouTube. Pour ne rien perdre de notre actualité, inscris-toi à notre newsletter. Et si tu as des questions relatives à ce billet de blog voyage, on se retrouve ci-dessous dans la barre de commentaires et aussi sur notre forum Facebook.

Article écrit et publié par nos soins en janvier 2019 avec une totale liberté de ton dans le cadre d’un partenariat avec l’OT du Grand-Bornand. Nos propos n’engagent que nous.

Tags

Franck et Richard

Nous sommes Franck et Richard, les auteurs de ce blog voyage. Nous voyageons autour du monde et partageons ici nos expériences de voyageurs indépendants. Préparez vos vacances et évadez-vous toute l'année avec nos carnets de voyages, conseils aux voyageurs et vidéos de voyages. Explorez le monde avec nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page